Diminuons la taxe poubelle et le prix du sac payant à Mouscron !

Le PTB Mouscron demande de diminuer la taxe poubelle et le prix du sac payant.

Ces dernières années, la ville de Mouscron a supprimé la prime sociale pour les habitants les plus pauvres et a augmenté le prix du sac payant pour tout le monde. Contrairement à ce que la majorité avait promis, malgré les efforts de la population mouscronnoise pour trier ses déchets, la taxe poubelle n’a pas vraiment diminué. La taxe poubelle est une taxe injuste et inefficace. Elle est le symbole de la rage taxatoire imposée par les partis traditionnels à la classe travailleuse.

Comment en est-on arrivé là ?

A Mouscron, c’est l’intercommunale Ipalle qui s’occupe de la collecte et du tri des déchets. Chaque année, elle calcule les coûts de la gestion des déchets et envoie la facture à la ville. Le taux de couverture du coût-vérité se calcule en divisant l'ensemble des recettes concernées par l'ensemble des dépenses. Depuis 2012, la Région wallonne impose que ce taux doit se situer entre 95% et 110%. La logique du coût-vérité n’a pas toujours existé. Depuis qu’elle est mise en place, la taxe poubelle et le prix du sac poubelle n’ont pas cessé d’augmenter.

En plus, une taxe communale de 52€ pour le traitement des eaux usées est facturée à chaque ménage mouscronnois. Cette taxe n’est pas concernée par le coût-vérité. La ville n’est pas obligée de l’imposer mais elle fait le choix de faire payer un service public (l’entretien des égouts) par tout le monde de manière forfaitaire, comme si chaque habitant de la commune avait le même revenu. Cette taxe devrait être supprimée.

En 2020, la coalition cdH et MR a supprimé la prime sociale qui permettait aux ménages les plus pauvres de payer moins cher, en fonction du calcul de leurs revenus. L’année suivante, les mêmes (soutenus par le PS et Ecolo) ont augmenté le prix du rouleau de sacs à l’effigie de la ville de 15 € à 25 €. Grâce à la pression du PTB et de la population mouscronnoise, la taxe a (très) légèrement baissé en 2022, parce que la ville a baissé le taux de couverture du coût-vérité.

Pourquoi diminuer la taxe poubelle et le prix du sac poubelle ? 

- La taxe poubelle est une taxe injuste socialement. A ménage égal : un ouvrier ou un ministre à 10 000€/mois, paiera le même montant. Et les familles monoparentales ne sont pas protégées : une maman seule avec 3 enfants paye autant qu’un couple avec deux enfants.

- Plus on trie plus on paie ! Dans certaines communes de Wallonie, ces dernières années, la taxe poubelle a doublé. Et lorsque les gens trient et utilisent moins de sacs poubelle payants, les communes augmentent le prix du sac poubelle pour combler les pertes de recettes communales.

Quel financement alternatif ?

Le PTB propose d’aller chercher l’argent où il y en a : chez les multinationales du recyclage et la grande distribution.

- Instaurer une taxe sur le secteur du recyclage (des multinationales comme Suez, Renewi, TotalEnergies…) qui font des millions d’euros de bénéfices grâce à nos  déchets. Ce sont les gens qui trient leurs déchets, mais les multinationales qui empochent l’argent.

- Augmenter la taxe communale sur la distribution de toutes-boîtes publicitaires, qui vont souvent directement à la poubelle.

- Instaurer une taxe sur les grandes surfaces (de plus de 5.000 m²), comme dans la commune de Zelzate où le PTB est au pouvoir. C’est la grande distribution qui pratique le suremballage et qui produit une montagne de déchets.

C’est toudis les p’tits qu’on taxe !

Pour la classe travailleuse (travailleurs et pensionnés), il y a la taxe poubelle, la TVA à 21 % sur l’énergie, la taxe auto, les accises sur les carburants, le précompte immobilier, les taxes communales, régionales, fédérales…

Pour les millionnaires, il y a des exonérations fiscales, des réductions de cotisations patronales, des cadeaux fiscaux et… pas de taxes des millionnaires. Les millionnaires ont tellement d’argent qu’ils ont transféré, de Belgique vers les paradis fiscaux,  en seulement 2 années (2019 et 2020) près de 450 milliards! 

Résultat : la Belgique est un enfer fiscal pour la classe travailleuse et un paradis fiscal pour les milionnaires. Y en a marre !

 

Déjà 1,239 signatures. Ensemble, visons les 2,000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.