Le nouveau député Marco Van Hees remercie les 38.194 électeurs PTB-Go! du Hainaut

Chers électeurs,

Au nom du PTB-Go! et en mon nom personnel, je vous remercie chaleureusement pour avoir permis la réalisation de cet événement historique : l'entrée de représentants de la gauche de gauche à la Chambre, au Parlement wallon et au Parlement bruxellois.

Il existera enfin, dans ces assemblées, une gauche authentique. Une gauche qui parle la langue des travailleurs. Une gauche qui ose remettre en cause les dogmes patronaux ayant contaminé les partis traditionnels et justifiant des politiques d'austérité aussi injustes socialement qu'absurdes économiquement. Une gauche dont les élus se veulent avant tout les relais des luttes sociales et politiques qui se mènent dans la rue, dans les usines, dans les quartiers.

Sur l'ensemble du pays (Wallonie, Bruxelles et Flandre), le PTB-Go! récolte 251.289 voix et huit élus. Au Parlement bruxellois, nous obtenons quatre députés régionaux : Michaël Verbauwhede, Mathilde El Bakri, Youssef Handichi et Claire Geraets. Au Parlement wallon, le PTB-Go! envoie deux députés régionaux : Frédéric Gillot (Liège) et Ruddy Warnier (Huy-Waremme). Enfin, Raoul Hedebouw (Liège) et moi-même représenterons le PTB-Go! à la Chambre. J'y suis élu grâce aux 38.194 voix (5,17 %) que notre liste fédérale a récoltées dans le Hainaut.

En Flandre, nous réalisons - comme en Wallonie et à Bruxelles - des progressions éclatantes, mais sans, malheureusement, obtenir d'élus. Dans la province d'Anvers, nous obtenons 51.638 voix, soit 4,52 %, un peu moins que le seuil antidémocratique de 5 %, ce qui empêche Peter Mertens, président national du PTB, d'accéder à la Chambre. Cet objectif n'a pu être réalisé en raison d'une situation politiquement beaucoup plus difficile en Flandre qu'au sud du pays. 

Dans une série de communes, la percée du PTB-Go! est spectaculaire. Notamment à Herstal (21,11 %) et Seraing (17,99 %), où nous sommes en deuxième position. à Liège (11,49 %), où nous sommes le troisième parti. à Anvers (9,04 %), où nous dépassons les libéraux et les sociaux-chrétiens. De même, dans le Hainaut, le PTB-Go! arrive en troisième position, derrière le PS et le MR, à La Louvière (11,32 %), à Morlanwelz (9,30 %) et à Charleroi (8,85 %).

Justement, dans la circonscription de Charleroi, il nous manque à peine 14 voix pour, via le système de l'apparentement, obtenir un ou deux élus au Parlement wallon depuis le Hainaut. C'est pourquoi le PTB-Go! a introduit une demande de recomptage des 21.000 voix qui ont été considérées comme non valables (lire l'article).

Derrière tous ces chiffres, qui traduisent une percée historique de notre parti, il y a tous nos membres, sympathisants et collaborateurs qui ont mené une campagne électorale de la mort qui tue, débordant d'enthousiasme, d'imagination et de volonté. Comme nouveau député, je reçois une masse de félicitations ces jours-ci, mais c'est nous tous, camarades, qui méritons ces félicitations, car c'était NOTRE campagne et c'est NOTRE victoire.

Je remercie aussi particulièrement toutes les forces qui ont pesé dans cette campagne : les instances syndicales (en particulier dans le Hainaut) dont les prises de position courageuses ont été déterminantes, ainsi que les composantes du Go!, le Parti communiste, la LCR et les nombreuses personnalités des mondes culturel, académique, syndical ou associatif.

Même si ce n'est pas trop orthodoxe, je terminerai par un clin d'œil, voire un pied de nez, à la ministre Sabine Laruelle (MR). En octobre 2011, lors d'un débat à Mise au Point, sur la RTBF, je dénonçais les cadeaux fiscaux offert aux multinationales lorsque la responsable libérale m'a lâché : « J'ai toujours beaucoup de problème quand un fonctionnaire est sur un plateau en tant que représentant politique. (...) Vous êtes fonctionnaire des Finances, on vous demande d'appliquer une législation. Si vous voulez faire changer ces législations, je vous invite, via le PTB, à vous faire élire. »

Il suffisait de demander, Madame Laruelle, voilà qui est fait...

Marco Van Hees
Député fédéral
marco.vanhees@ptb.be
0473 411 021